mate-boisson-stimulante

La yerba maté, une boisson stimulante et saine pour votre corps

Elle est connu sous les noms de thé des jésuites, thé du Brésil, yerba mate (en espagnol) ou chimarrao (en brésilien). Cette boisson est issue de la culture Amérindienne, elle est connue pour ses vertus stimulantes (physique et intellectuelle) et ses effets bienfaisants sur l’organisme.

Particulièrement consommée en Argentine, au Brésil, au Paraguay, au Chili et en Bolivie. Elle fait partie de manière générale, des 3 boissons les plus consommées dans le monde.

Le maté ou la yerba maté est bu essentiellement en Amérique du Sud dans une calebasse à l’aide d’une « paille » appelée également bombilla. Mais chaque pays d’Amérique du Sud, possède sa propre façon de préparer son maté. C’est ce que nous allons voir à travers cet article.

Le maté, probablement la plante la plus saine à consommer

La yerba maté possède de nombreuses propriétés thérapeutiques : stimulation des nerfs, des muscles et du métabolisme. Mais les consommateurs de maté, l’apprécient particulièrement pour ses effets d’éveil et de bonne humeur. C’est grâce à la matéine, qui a un effet semblable à celui de la caféine.

Bien que fort semblable à la caféine, la matéine est considérée comme un stimulant, alors que la caféine est plus un exitant. Le maté rend donc moins nerveux et son effet dure plus longtemps, grâce à la théobromine qu’il contient.

Le maté stimule mais il relaxe aussi !

La combinaison entre la matéine et la xanthine stimule le système nerveux central comme les autres xanthines (celle du café par exemple), mais contrairement à la caféine du café, cette xanthine ne rend pas dépendant. Toujours contrairement à la caféine, la matéine favorise le sommeil, calme et abaisse la tension artérielle.

mate

Le maté offre aussi plusieurs vitamines : A, B1, B2, E et C. Il contient également les oligo-éléments comme le magnésium, le calcium, le fer, le sodium et le potassium. D’autres ingrédients contenus dans cette merveilleuse boisson, stimulent la formation de salive et de sucs gastriques qui favorisent la digestion.

Pour finir, le maté dispose de propriétés antioxydantes qui agissent comme des capteurs de radicaux libres dans le corps et comme protection cellulaire. Ainsi, la yerba maté inhibe naturellement les inflammations du corps et peut agir en prévention contre des maladies telles que l’artériosclérose, les rhumatismes, la maladie d’Alzheimer, la maladie de Parkinson, etc.

 

Le maté vous aide à perdre du poids

On retrouve la yerba maté dans beaucoup de mélange détox, car ses propriétés stimulent le métabolisme, augmentent la combustion des graisses et coupent la faim pour éviter les grignotages.

Le maté procure une sensation de satiété plus longue, car il ralentit la vidange de l’estomac. Cela fait du maté un coupe-faim naturel. Si vous buvez du maté environ une heure avant le repas, vous aurez moins faim. La sensation de satiété se prolonge une fois que vous avez mangé.
Dans une étude, les scientifiques ont découvert que le maté froid stimule le métabolisme et brûle deux fois plus de graisse que le maté chaud.

En Allemagne, le maté est apprové comme médicament et se vend en pharmacie.

De l’Amérique du Sud à l’Europe

Les premiers Européens à découvrir le maté furent les conquérants espagnols arrivés en Amérique du Sud. Ce sont les Indiens Guarani qui ont fait découvrir les vertus de la yerba maté aux Jésuites, d’où l’appellation de « thé des Jésuite ».

Comme tous colons, les Jésuites eurent bientôt un monopole commercial du maté. Son exportation vers l’Europe se fie sur le tard. Les premières limonades Maté ont été produites de façon assez remarquable grâce à l’ajout de vin mousseux.

consommation-mate

Les limonades à l’arôme de maté ne sont connues en Europe que depuis le milieu des années 1990. Consommées au début par des personnes qui souhaitaient repousser l’heure du sommeil. Plus tard, ce sont les fêtards qui s’approprièrent le maté dans les clubs pour pouvoir danser jusqu’au bout de la nuit.

Ses effets stimulants sur le corps et l’esprit furent vite adoptés par les étudiants et les sportifs. Aujourd’hui, le maté est devenu de plus en plus « branché », on voit des stars de foot comme Antoine Grietzmann consommer régulièrement son maté.

L’histoire du maté – la légende Guarani

Selon la tradition, la lune ne connaissait la terre que par les paroles du soleil. Un jour, la lune devient curieuse et décide de visiter la terre à la rencontre des hommes et des animaux. Pour ne pas être reconnu, elle grimpe sur Terre la nuit déguisée et atterrit dans une clairière. Une jaguar affamée l’a immédiatement remarquée et a voulu sauter par-dessus elle. Soudain, une flèche, tirée par un fermier, sort de la jungle et sauve la Lune. En remerciement, la Lune offrit au fermier le secret des étoiles : le maté.

La Lune promit qu’elle garantirait une bonne amitié à tous ceux qui buvaient du maté ensemble. Depuis ce temps-là, les Sud-Américains offrent du maté à leurs invités et l’hospitalité devient amitié.

Qu’est-ce que le yerba mate ?

Appelé à tort « thé du Brésil »,  le maté n’est pas du thé. Seules les boissons provenant des plantes Camellia sinensis sinensis et Camellia sinensis assamica peuvent être appelées thé.

L’arbre de maté (flex paraguariensis), ou simplement uyerba maté, est une espèce de plante de la famille des houx. Il pousse exclusivement en Amérique du Sud. Originaire de la jungle primitive du bassin du Paraná, le maté se trouve dans les forêts de l’Argentine, du Paraguay et du sud-ouest du Brésil. Pour faire du maté, on utilise les feuilles sèches coupées.

the-mate

50% du maté provient encore de la jungle et est récolté des arbres sauvages et des propres cultures de maté. Sa composition peut varier considérablement d’une récolte à l’autre. On trouve des matés doux, moyens ou forts.

Comment bien choisir sa calebasse à maté ?

La calebasse ou Calabaza est un récipient fait d’une citrouille en coupe et séchée. On pense que ces premiers récipients artisanaux pour le transport et le stockage des boissons existent depuis 12.000 – 6.000 ans avant J.C.

1. Les calebasses naturelles ou de bois
Les vrais amateurs de maté consomment leur maté dans une calebasse naturelle. Comparée à d’autres, la calebasse dans une citrouille est très légère et éclate rarement. Idempour celles du bois Caldén, un arbre qui ne pousse qu’en Argentine.

Avec le temps, la calebasse naturelle de maté absorbe les saveurs plus intensément. Il se forme une sorte de patine gustative, comme c’est le cas avec les théières de haute qualité. Les calebasses naturelles sont idéales pour la consommation du maté.

2. Les calebasses en céramique ou en acier inoxydable
Récemment, de plus en plus de calebasses en céramique et en acier inoxydable sont arrivées sur le marché. L’avantage de ces calebasses est qu’elles sont plus faciles à nettoyer et ne rouillent pas. Si vous aimez mélanger votre yerba maté avec du sucre, du lait (avoine ou lait de coco), des jus de fruits ou d’autres ingrédients, on vous recommend une calebasse en céramique ou en acier inoxydable.

Vous pouvez changer les ingrédients du maté autant de fois que vous le souhaitez, il n’y aura aucune altération de goût. L’acier inoxydable et la céramique ont un goût totalement neutre, car ils n’absorbent ni le goût ni l’odeur.

calebasse-mate

 

3. Les meilleures calebasses pour le maté

Le choix de la calebasse idéale dépend de l’application. Celui qui veut savourer le maté original, choisira toujours une calebasse naturelle ou en bois faite de Caldén. Ainsi, vous apprécierez un goût plus intense.
Mais si vous aimez mélanger le maté avec d’autres ingrédients, nous vous recommandons une calebasse en céramique ou en acier inoxydable.

4. Comment préparer la calebasse à maté?
Si nous utilisons une calebasse naturelle, il faut la préparer avant de servir le premier maté. Remplissez la calebasse aux deux tiers avec du maté et versez de l’eau à environ 75° – 80° jusqu’à ce qu’elle soit bien remplie. La calebasse est laissée au repos avec la yerba maté pendant plus de 24 heures, de sorte que les pores se ferment tout seuls.

Il est préférable de répéter ce processus le lendemain avec de la yerba maté fraîche. La calebasse aura acquis la saveur du maté, donc le goût du maté sera plus intense. Les calebasses en acier inoxydable ou en céramique n’ont pas besoin de cette préparation.

5. Le nettoyage correct des calebasses à maté
Les calebasses naturelles ou en bois doivent être vidées immédiatement après avoir bu du maté. Les résidus de colle peuvent être éliminés avec précaution à l’aide d’une cuillère. Ensuite la doit être soigneusement lavée. Il est important de la laisser sécher complètement pour des raisons d’hygiène et d’éviter la formation de moisissures.

En règle générale, les calebasses naturelles ou en bois ne conviennent pas au lave-vaisselle. Les connaisseurs rejettent catégoriquement l’utilisation des lave-vaisselle parce qu’ils détruisent la patine du goût de la calebasse. Si les calebasses naturelles ou en bois sont nettoyées et traitées comme décrit ci-dessus, vous savourerez un bon maté pendant des années.

Les calebasses en céramique et en acier inoxydable sont bien sûr plus faciles à nettoyer que les calebasses naturelles et peuvent être lavées au lave-vaisselle. Avant de réutiliser la citrouille, il faut la rincer brièvement pour enlever tout résidu de détergent, séchez-la et elle est prête.

Comment choisir sa bombilla ?

Une bombilla est une simple paille muni tamis pour filtrer la yerba maté et pour empêcher les morceaux de feuilles d’être avalés. On trouve les bombillas sous différentes formes et matériaux. Pour bien la choisir, il faut considérer les éléments suivants :

1 Quelle est la longueur appropriée d’une bombilla pour maté ?

La bombilla doit s’adapter à la calebasse. Une calebasse plus profonde nécessite une bombilla plus longue. La règle de base est la suivante : si la bombilla se trouve dans la calebasse vide, environ la moitié de la bombilla devrait être à l’extérieur.
Ce sont aussi les habitudes personnelles qui déterminent la longueur de la bombilla. Certains aiment boire dans un verre plus long, d’autres dans un verre plus court. C’est aussi une décision personnelle.

2 Quel est le meilleur matériau pour une bombilla ?
Il y a des bombillas de différents matériaux : or, argent, alpaga, bambou et bois.

Le bambou et le bois nécessitent un entretien plus intensif. La bombilla doit être séchée soigneusement après chaque utilisation et ensuite stockée dans un endroit sec. Dans le cas de métaux ou d’alliages métalliques, tels que l’argent de nickel, il faut faire attention aux réactions allergiques possibles.

3 Tamis plat, horizontal ou vertical ?
Il y a des tamis plats en forme de cuillère et d’autres qui ressemblent à une extension de la bombilla. Les tamis plats ou en forme de cuillère s’installent plus fermement dans la yerba maté ou le maté. Les tamis verticaux qui suivent la forme de la bombilla sont plus faciles à nettoyer.

Indépendamment du type, il y a des tamis plus mauvais, qui se bouchent plus vite, ou avec des pores trop grands, qui ne filtrent pas bien et laissent passer les feuilles de la yerba maté. Il est important que le tamis filtre bien les feuilles pour qu’elles ne soient pas absorbées et bues.

4 Quelle est la meilleure façon d’utiliser une bombilla ?
Avant et pendant la consommation, une fois que la bombilla a été placée dans le maté ou la yerba maté, elle ne doit plus être déplacée. De cette façon, le maté est fixé et le tamis filtre la boisson avec précision.

 

 

bombilla-mate

Une bombilla propre garantit un plaisir parfait du maté. Les bombillas bien entretenues durent plusieurs années si elles sont en bois ou en bambou, et presque toute une vie si elles sont en métal. La bombilla doit être soigneusement lavée après chaque utilisation. Bien sûr, une bombilla métallique peut aussi être lavée au lave-vaisselle. Après le lavage, les bombillas naturelles devraient être bien sécher.
6 Entretien de la bombilla en cas d’utilisation fréquente
Si la bombilla est utilisée quotidiennement, un nettoyage mensuel de base est recommandé. Pour ce faire, la bombilla doit être immergée dans de l’eau bouillante pendant environ 30 minutes. Si la bombilla est sale, du bicarbonate de soude peut être ajouté à l’eau. Ensuite, l’intérieur de la bombilla doit être nettoyée à l’aide d’une brosse fine (comme un nettoyeur de bouteille).7 Entretien de la bombilla en cas d’utilisation occasionnel
Si les ustensiles de maté ne sont pas utilisés pendant une longue période, il est recommandé de les nettoyer à fond avec de l’eau avant de les utiliser. Des microorganismes indésirables peuvent apparaître dans une ampoule faite de matériaux naturels, comme le bois ou le bambou, s’ils sont stockés dans des endroits humides. Il est donc important d’assurer un séchage complet après l’utilisation de ce type de matériaux naturels.

Comment préparer le maté original

1 Remplir environ les deux tiers de la calebasse.

2 Tenir la calebasse à un angle d’environ 50 degrés. Garder l’ouverture fermée d’une main et agiter la calebasse. Les parties fines du maté sont secouées vers le haut. Cela devrait empêcher la bombilla de se boucher.

3 Tout en maintenant la calebasse en biais, verser une petite goutte d’eau froide sur le fond de la calebasse.

4. Une fois que le maté a gonflé au fond de la calebasse, placer la bombilla avec le tamis sur le fond de la calebasse.

5 Maintenant, la calebasse peut être déposée. Le maté est maintenant versé avec 75 à 80 degrés d’eau chaude. Après environ deux minutes, le maté est prêt à boire.

6 Une fois que vous avez bu le liquide, vous pouvez remplir progressivement la calebasse avec de l’eau. La meilleure façon est de préparer un thermos avec de l’eau chaude. La calebasse peut être remplie autant de fois que vous le souhaitez jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de bulles d’air.

Boire du maté comme les Sud-Américains

En Amérique du Sud, le maté est la boisson la plus populaire. En Argentine, la consommation par habitant est d’environ 5,5 kg. Les champions du monde sont les Uruguayens avec 8 kg par habitant. Pour les Sud-Américains, le maté est l’équivalent de l’heure du thé pour les Anglais. Le maté est généralement bu en tournées, confortablement. Le « leader » du tour est celui qui prépare le matelot : le «cebador». Il faut remplir environ les deux tiers de la citrouille de feuilles de yerba maté et y verser l’eau chaude.

Le «cebador» boit et crache les premiers matés, qui sont les plus amers, vérifiant ainsi la température et le goût. Une fois que c’est à son goût, il le passe aux autres. Ensuite, la calebasse est remplie d’eau. Un maté suffit pour 8 à 10 infusions. Par la suite, on ajoute du maté pour un nouveau tour.
Si vous avez eu assez de maté, dites un simple «gracias» à l’appât pour indiquer que vous n’en voulez plus.

Le maté pour tous les goûts

Nous vous proposons de découvrir le maté pur, mais aussi le maté fruité, le maté énergissant, le maté à la menthe, le maté détox, le maté chaï épicé… pour décupler les plaisirs de cette boissons savureusement stimulante !

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *